Wannitube : Une nouvelle offre dans les tuyaux


L’ancienne filiale de Vinci, reprise en 2005 par le groupe lyonnais Solice, reste aujourd’hui le leader français des canalisations pré-isolées pour le transport à distance et la distribution de fluides thermiques.

Une offre clé en main

La société Wannitube, dont les origines remontent à 1960, est spécialisée dans les canalisations pré-isolées pour le transport et la distribution de fluides thermique à destination des réseaux de chauffage et froid urbains. L’ex-filiale de Vinci, rachetée en 2005 par le groupe Solice, intervient aujourd’hui dans toute la France grâce à une trentaine de collaborateurs déployée dans six agences en France. « Notre force est de pouvoir gérer un projet de A à Z et donc de proposer du clé en main. Notre offre comprend ainsi les études, la fourniture du matériel, la pose, la réalisation des jonctions, le génie civil et même la coordination de chantier  », explique Denis Janin, président de Wannitube. Les offres clé en main constituent réellement le point fort de l’entreprise. « Chaque chantier possède ses spécificités. Grâce aux compétences de nos collaborateurs, nous sommes en mesure de proposer le projet le plus adapté et, par exemple, de définir le meilleur tracé possible en fonction du terrain. Le service que nous apportons à nos clients est notre vraie valeur ajoutée », souligne Denis Janin.

Une gamme de produits pour des températures de - 50°C à + 400°C

Les tubes et pièces (coudes, tés, vannes…) de Wannitube, produits dans les usines du groupe à Sens dans l’Yonne et Creutzwald en Moselle, permettent de véhiculer des fluides en limitant les pertes thermiques pour le chaud comme le froid. « Le choix du produit s’effectue selon la température du fluide à transporter, détaille le président de Wannitube. Nous avons ainsi trois offres : Isopal jusqu’à 90°C, Wannipipe, produit phare, jusqu’à 148°C, et Tucal jusqu’à 400°C ». Tournée essentiellement vers le marché des réseaux de chaleur, Wannitube mène quelque 250 chantiers par an, à 70 % pour la construction de réseaux neufs et à 30 % pour la rénovation de réseaux existants. « L’essentiel des projets concerne des réseaux enterrés, mais nous pouvons également passer en aérien  », ajoute Denis Janin. Dopé par le Grenelle de l’Environnement et les aides apportées, le marché des réseaux de chaleur est en plein développement. « En 2010, nous avons réalisé plus de 20 M€ de chiffre d’affaires. Nous envisageons de nous renforcer dans l’Ouest de la France pour mieux mailler le territoire  », fait savoir Denis Janin. L’an dernier, Wannitube a participé à un projet d’envergure pour un nouveau quartier à Beauvais. Il s’agissait d’un réseau de chauffage urbain clé en main qui a nécessité la pose de 13,4
kilomètres de tubes pré-isolés pour le compte de la société Cram basée au Havre. Le record de longueur de réseau clé en main sur un chantier Wannitube a été réalisé en 2007 dans le cadre d’un réseau de chauffage urbain à Tours avec la pose de 17 kilomètres de tubes. Travaillant pour les principaux acteurs des réseaux de chaleur, tels que Dalkia et Cofely, Wannitube répond également en direct aux appels d’offres des collectivités.

Un élargissement de l’offre vers les sous-stations

Pour l’avenir, Wannitube, qui a obtenu au mois d’avril la triple certification Qualité, Sécurité, Environnement auprès du TÜV SAARLAND, affiche ses ambitions. « Nous voulons développer une nouvelle compétence en proposant nos services pour les sous-stations », affirme Denis Janin. Pour l’heure, les prestations de Wannitube se limitaient à la réalisation du réseau primaire, c’est-à-dire du réseau reliant l’unité de production de chaleur aux pénétrations des bâtiments. Afin de mieux répondre à la demande des clients et d’élargir le service clé en main, l’entreprise a donc choisi d’étendre son offre à la fourniture et aux raccordements des sous-stations et de l’unité de production.

S.R
Source : La vie des réseaux